retour partiel sur le conseil du 3 avril

Le vote principal portait sur le budget 2012 et il y eu 12 voix contre, Jean-François Piémontési a beaucoup argumenté et devrait en faire part dans ce blog prochainement.

Pour ma part j’ai  commenté le rapport numéro 12 qui informait le conseil sur le motif de licenciement du directeur général des services. Au terme d’un décret, le licenciement d’un agent contractuel peut intervenir pour les motifs suivants : -inaptitude physique – insuffisance professionnelle – faute disciplinaire – intéret général ou intéret du service (perte de confiance notamment)

L e Maire informe que le motif invoqué est la perte de confiance. En effet, la collectivité estime ne plus disposer de la confiance nécessaire pour pouvoir poursuivre la collaboration engagée avec le directeur général des services. Il est précisé que la commune versera des indemnités.

Mon commentaire a porté sur le mot confiance. dans le Larousse la définition est : espérance ferme en quelqu’un- sentiment d’assurance de sécurité de celui qui se fixe à la probité (honneteté) de quelqu’un.

Pour la première directrice générale des Services, nommée par l’équipe municipale précédente, vous n’aviez pas confiance, elle a du partir au bout d’un an. D’autres employés ont du partir car vous ne faites pas confiance dans leur sens du service public. Vous avez une conception clientéliste des agents : « je vous nomme, vous me devez un service aveugle et total », « je ne vous ai pas choisi, vous n’êtes pas zélé, vous « .

Vous avez perdu la confiance des syndicats comme l’indique le communiqué récent de la CGT et de FO. (voir l’article dans la rubrique revue de presse du blog).

le 2e DGS a été choisi par le groupe des élus chargés du recrutement, contre votre volonté, vous n’aviez pas confiance et l’avez renvoyé au bout d’un an.

le 3e DGS, c’est celui que vous vouliez la fois d’avant, vous l’avez choisi personnellement, vous aviez donc confiance mais vous l’avez perdue en moins d’un an ! C’est de sa faute et vous avez probablement en partie raison. Mais votre faute à vous c’est le discernement dans vos choix, dans votre capacité relationnelle à travailler avec les autres.

Et le départ de votre directeur de cabinet, c’est vous qui avez perdu confiance en lui ou l’inverse ?

Tout cela a des répercutions négatives sur la gestion de la ville. La confiance en vous et dans votre équipe, cela fait longtemps que les tarariens l’ont perdue, ils vous le feront savoir le moment venu.

Jean-Yves SAUCE

Advertisements
Cet article a été publié dans bonjour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s