Pas de confiance sans sincérité

La ville de Tarare a eu les honneurs de la presse lyonnaise (Le Progrès Edition Lyon et sa Région 28/06/2012, Les Potins d’Angèle N° 315 et 318) qui s’est faite l’écho des difficultés rencontrées par les fournisseurs de la ville pour obtenir le règlement de leurs factures.

Je déplore ce battage médiatique et les effets déplorables qu’il peut avoir sur l’image de la ville et des tarariens.

Je regrette d’autant plus cette mauvaise publicité que la réhabilitation des Teintureries est pour l’entrée de ville une incontestable réussite architecturale et économique.

J’aurais partagé le sentiment d’injustice qu’a pu éprouver le maire s’il n’avait fait le choix de se défendre lui-même (je suis l’homme à abattre) plutôt que de défendre la ville.

J’aurais apprécié la méthode du maire s’il avait cessé de dénoncer les services de l’Etat, de la Communauté de Communes voire même les fournisseurs coupables (dixit Thomas Chadoeuf) « d’avoir envoyé leur facture d’un coup ».

Soyons sérieux, tirons les enseignements de cet épisode budgétaire et gagnons en transparence et en vérité.

Sur 3 dossiers au moins,  le manque de sincérité est à ce jour flagrant :

Il faut que l’incidence financière de tous les arriérés de paiement soit connue. Pas un centime d’euro n’a été prévu au budget primitif de 2012 pour payer les intérêts moratoires  (taux de 8,25%) qui sont de plein droit dus aux entreprises quand le délai de paiement (30 jours) est dépassé !.

Il faut que la contribution financière au Syndicat Départemental d’Energie du Rhône, compétent en matière d’éclairage public, qui a été votée au budget primitif pour 223.420€ soit rétablie pour son montant réel annoncé lors du dernier conseil municipal à 443.594€!

Il faut que les avenants (410.000€) aux marchés publics des Teintureries soient communiqués au conseil municipal comme je le demande chaque mois depuis avril 2012 !

Je me suis associé, comme Jean Yves Sauce et Anne Sophie Delangle à la requête introduite par Dalila Nouibat devant le tribunal administratif de Lyon le 30/05/2012. Ensemble nous dénonçons l’extrême opacité qui touche l’état des finances de la ville…

Sans vérité il ne peut y avoir de confiance.

J.F  PIEMONTESI

Publicités
Cet article a été publié dans Ville de Tarare. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s