Communauté de communes

Vision alternative de la vie de la communauté de communes du pays de Tarare

6 commentaires pour Communauté de communes

  1. christianvalsonne dit :

    Difficultés de circulation à Tarare
    Cela risque de vous paraitre bien dérisoire mais les habitants des communes à l’est de Tarare (St Clément, Dième, St Appolinaire, Valsonne, les Sauvages) souffrent des déviations et de l’état des route à l’entrée de Tarare. Cela depuis plusieurs mois maintenant et sans que soit connue la date de fin des travaux. Souhaitons que les labyrinthes empruntés pour accéder au centre ville ne deviennent pas le théâtre d’accidents car outre l’étroitesse des ruelles et coursives, certains conducteurs circulent à des vitesses excessives augmentant de fait la dangerosité des itinéraires supplétifs.
    N’oublions pas que chaque jour, plusieurs milliers de véhicules transitent entre Tarare et la vallée du soanan, tant pour les trajets domicile/travail, que pour consommer dans les nombreux commerces de ce centre économique. Les consommateurs des communes satellites de Tarare méritent un meilleur traitement, compte tenu de leurs rôles d’acteurs économiques.

    Christian Péla

  2. christianpela dit :

    Vent d’espoir ou de discorde ?
    Bonne nouvelle, une projet de mise en place d’éoliennes sur la ligne de crête séparant Les Sauvages de Valsonne refait surface. Une bonne idée semblable avait déjà été avancé il y a quelques années, mais devant la levée de boucliers des riverains (à cause du bruit, le 1er riverain était à 300 m !), celui-ci avait été remisé dans un tiroir.
    J’invite les amis de la nature et des énergies alternatives à écrire aux communes concernées (Les sauvages et Valsonne) afin d’encourager une telle initiative.
    Ce projet n’en est qu’au stade de la réflexion pour l’instant mais sans un soutien « populaire » celui-ci risque fort de suivre le même chemin que le précédent.
    Aux armes citoyens, sortez vos éoliennes …
    Citoyennement vôtre.
    Christian

  3. christianpela dit :

    Jardins Solidaires.
    Résidant à Valsonne et disposant d’un potager que je n’utilise que partiellement, j’envisage de créer une association qui pourrait se nommer « Jardins Solidaires ». Comme cela est déjà pratiqué en de nombreuses communes, l’objectif de cette association serait de mutualiser des espaces cultivables afin que les citoyens résidant en appartements ou ne disposant pas de « terre arable » puisse faire pousser des légumes (et des fruits mais cela prend plusieurs années !). A cet effet, je vais prochainement aller au contact des Valsonnais habitant en maisons individuelles afin de leur suggérer de créer ensemble cette association.
    Au delà de l’aspect « nourriture saine », cette association permettrait de nouer des contacts entre personnes qui ne se connaissent pas ou peu. Comme nombre de villages, Valsonne compte beaucoup de résidents venus de la proche banlieue Lyonnaise et pour qui le jardinage ce limite à quelques jardinières sur le balcon. J’espère associer à notre démarche quelques « anciens » du village a qui la terre et sa valorisation n’ont pas de secrets.
    Je vous rendrai compte de ma démarche dans les prochaines semaines.
    Christian.

  4. saucejy dit :

    La communauté de communes aura dans l’avenir plus de compétences, elle fusionnera probablement avec une autre sur incitation de l’Etat ou obligation. Les habitants des villages du canton de Tarare (même territoire que la Communauté de Communes du Pays de Tarare) travaillent, font leurs courses, y envoient leurs enfants à l’école, y ont des loisirs… Ils sont donc concernés par la vie municipale de Tarare. Les tarariens financent des inftastructures qui profitent aux villages (médiathèque, théatre, cinéma…). Ce blog a pour but de dialoguer sur des projets communs, dans l’intéret du territoire en entier et pas dans l’esprit de ‘clocher ».
    Elu à la CCPT, j’ai pu constater l’opposition ancienne entre la ville centre et les villages. Elle est surmontable et l’entente est indispensable pour tous. La différence politique depuis 2008 n’explique pas les difficultés actuelles. Il y avait au départ une volonté des villages de travailer avec Tarare et deux vice présidences ont été accordées à Tarare dans cet esprit là. Le maire de Tarare qui révait d’être président de la CCPT a voulu politiser la gestion de la collectivité locale. Par ses abscences dans l’institution, son jeu non collectif, il a exaspéré les autre élus. Quand il y
    a eu le vote pour remplacer Dalila Nouibat démissionnaire, cela a été un vote sanction, dont j’ai fait les frais. Je n’ai pas été élu et la ville de Tarare qui n’a que 9 conseillers se retrouve encore plus sous représentée dans l’exécutif. Même les élus des villages reconnaissent que ce n’est pas une bonne chose. Je représente Tarare dans un bureau où j’ai été élu 3 e représentant. Mr Chadoeuf est bien seul, je suis dans l’opposition à Tarare et l’autre représentant ne siège jamais.
    Lorque j’étais dans la majorité, les réunions du conseil de la CCPT n’étaient jamais préparées.
    Les votes contradictoires des élus tarariens montrent que cela n’a pas changé.
    Au dernier conseil de la CCPT, le 13 décembre, je n’ai pu y assister mais la presse a relaté la méfiance des élus sur la proposition par Tarare de racheter les sudios de l’hacienda. La CCPT n’a pas la compétence culturelle et pour financer un tel projet il faut une vision qui était déja abscente dans le débat du conseil municipal de Tarare.
    Jean-Yves SAUCE

  5. christianpela dit :

    Notre communauté de communes située au nord-ouest de département du Rhône est composée des communes suivantes:
    Affoux, Ancy, Dareizé, Dième, Joux, les Olmes, les Sauvages, Pontcharra / Turdine, St Clément s/s Valsonne, St Forgeux, St Loup, St Marcel l’Éclaire, St Romain de Popey, Tarare et Valsonne.
    Ce territoire d’environs 19 676 hectares (196.7 km2) compte près de 22 900 habitants (chiffres Communauté des Communes du Pays de Tarare), soit 1,45 % de la population du département du Rhône.
    Notre bassin de vie connait de profonds changements sur le plan des infrastructures (routières, ferroviaires) mais aussi sur le plan économique en raison de la fermeture de nombreuses entreprises liées à l’industrie textile (plusieurs milliers d’emplois détruits en 20 ans).
    La lente reconversion est en marche mais sans axe précis, la faute en revenant principalement à l’état qui n’a pas suffisamment soutenu l’économie locale face à la concurrence « déloyale » des pays à faible coût de main d’œuvre.
    Notre territoire dispose pourtant d’atout tels que les ressources forestières importantes, des centres de formations aux métiers du bois, de nombreuses zones d’activités professionnelles, une main d’œuvre jeunes et qualifiée.
    Bien entendu d’autres ressources sont également disponibles (agriculture, élevage, …) sans compter toutes celles à découvrir ou redécouvrir.
    Dans l’optique d’une transition vers une relocalisation de la production liée à la consommation (pour ce qui peut l’être facilement et rapidement) nous avons le devoir de réfléchir ensemble à la manière dont nous devons agir et surtout mettre en place un échéancier afin que ces nobles projets ne restent pas en gestation des décennies …
    La parole vous est donnée….
    Citoyennement vôtre.
    Christian

    • christianpela dit :

      Cynisme et politique

      Même si vous ne l’avez pas regardé, vous avez certainement entendu des vœux du futur ex-président Starkozy. Rien ne manquait à la mise en scène: un air de chien battu, une posture de somnambule et des propos à vous décourager de sortir de notre hibernation avant la fin de la crise.
      Pour résumer, rien ne va plus, faites vos jeux sur moi !
      Comment un individu peux-t-il regarder les Français droit dans la caméra alors que la dette accumulée par notre nation dépasse 1 700 milliards d’ € à ce jour. Au début du quinquennat celle-ci était de 1 150 milliards, soit une augmentation de 48%.
      Je m’interroge également sur la clairvoyance de cet individu, qui prétend être un homme d’état, alors qu’ayant occupé la fonction régalienne de ministre de l’économie et des finances, il n’a jamais vu venir la crise des subprimes, puis la crise des prêts toxiques et pour terminer la crise de l’€uro.
      Mais le vrai cynisme réside dans l’appel à confiance qu’il a lancé, ouvrant ainsi sa campagne électorale, arguant qu’il est le seul à pouvoir remettre notre patrie sur les rails avec en sous entendu un arsenal de recettes et solutions « prêtes à l’emploi ». Cela porte un nom: du foutage de gueule !
      Je laisserai chacun d’entre nous apprécier la crédibilité d’un homme qui après une campagne électorale très populiste (celle de 2007) promettait plus de tout pour tous ! En fait c’est à lui et pour lui que cela s’adressait. Il s’est effectivement servi le premier (salaire du président multiplié par 2,4 du jour au lendemain) passant de 101 488 euros par an à 240 000 euros par an. Puis, pour que ses copains les riches continuent à financer ses campagnes à venir, il a fait voter de nouvelles dispositions fiscales permettant d’alléger les impôts dans les tranches les plus hautes.
      Au terme d’un mandat durant lequel les inégalités sociales se sont largement amplifiées, il est urgent de choisir un ou une chef d’état capable de redonner espoir aux plus faibles d’entre nous. La seule manière étant de répartir la richesse plus équitablement et de financer des projets d’insertion et d’économie durable.
      Nos bulletins de vote sont des passeports pour un monde plus juste, alors votez mais votez bien ….
      Heureuse année 2012 à tous.
      Christian

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s